01. Intro

13e Biennale de Lyon, l’édition 2015

Thierry Raspail, Directeur artistique

J’ai souhaité placer cette 13e édition de la Biennale de Lyon sous le signe de Moderne. C’est avec ce mot que j’ai invité Ralph Rugoff à assurer le commissariat de La vie moderne, qui donne son titre à la Biennale, et qui se tient à la Sucrière, au macLYON et dans la salle 15 du Musée des Confluences. C’est également avec ce mot que j’ai choisi d’élargir la Biennale à trois autres expositions : Ce fabuleux monde moderneRendez-vous 15, et Anish Kapoor chez Le Corbusier. Deux plateformes complètent la nébuleuse 2015 : Veduta, l’école de l’amateur, qui rayonne sur la métropole, et Résonance, vers laquelle converge le meilleur de la création Rhône-Alpes et internationale. Moderne et la modernité ont évidemment une histoire trop longue pour que j’essaie d’en rappeler ici tous les épisodes. En revanche, « le retour du moderne », à la fois inédit et inattendu, mérite que l’on s’y arrête quelques instants.
Tout d’abord, il faut dire que pour les historiens d’aujourd’hui, Moderne désigne aussi bien la période néolithique que l’âge du bronze, avant son effondrement soudain il y a un peu plus de trois mille ans. Mais Moderne apparaît clairement en Occident, et en France en particulier, avec la fameuse querelle des Anciens et des Modernes autour de la personnalité de Charles Perrault en 1684. Elle correspond à la découverte simultanée de l’histoire grecque d’une part, et de civilisations prestigieuses jusque-là ignorées par l’Occident d’autre part : la Chine, le Japon, l’Asie du Sud-Est, le sous-continent indien, le Mexique, le Pérou… C’est à cette époque qu’apparaît le mythe du bon sauvage, qui dialogue avec les meilleurs esprits du temps. Et c’est déjà une troisième mondialisation ! Depuis cette époque, nous avons inventé la Nation et l’Universel, c’est-à-dire simultanément la frontière et l’absence de frontière ; puis nous avons créé leurs avatars funestes : le colonialisme et l’orientalisme. Le colonialisme a cherché par tous les moyens à produire du semblable en imposant par la force ses valeurs à l’« Autre », tandis que l’orientalisme a cherché le moyen de produire de la différence irréductible en imposant à un Semblable des valeurs qui le métamorphoseraient en « Autre ». Dans les deux cas, l’« Autre » est un subalterne et l’invention est occidentale. La parabole Moderne a été ensuite revue, corrigée et élargie par de nombreux auteurs, poètes et artistes parmi lesquels Baudelaire, pour qui «il faut être absolument moderne», Walter Benjamin, Charlie Chaplin, Jacques Tati… Dans les arts plastiques, Moderne est radicalement actualisé dans les années 1950/1960 par l’historien et critique d’art Clément Greenberg aux États-Unis. Il en donne une interprétation dictatoriale et formaliste en imposant à l’art de se conformer à son « essence », la planéité pour la peinture, le volume pour la sculpture. Cette quête d’une pureté absolue exclut la plupart des artistes Modernes de l’époque qui contestent cette conception étroite. Le débat se prolonge jusqu’en Europe et dure trente ans.

Puis Moderne disparaît comme par miracle au cours des années 1980 quand survient le postmoderne, avec la fin des Grands Récits et de ce que l’on croit être la fin de l’Histoire. Le Moderne semble s’évaporer précisément au moment même où les biennales, notamment celles des pays dits émergents, se développent à vitesse grand V à l’échelle du globe (on en compte plus de 200 actuellement). Moderne a disparu mais l’époque qui s’annonce n’est pas nommée (c’était d’ailleurs le propos de la Biennale de Lyon 2007, conduite par Hans-Ulrich Obrist et Stéphanie Moisdon1). Depuis cette date, nous avons appris que les Indo-Européens – peuple mythique à l’origine de l’aire culturelle qui fonde notre système de langage et nos modes d’organisations sociales et culturelles – n’avaient probablement jamais existé2. Bien pire, nous avons compris que «nous n’avons jamais été modernes»3. Alors comment expliquer ce «Retour du Moderne» ?

On peut l’expliquer simplement par une mondialisation galopante, qui a su nous imposer son univers de flux permanents se propageant dans tous les sens : réseauxnumériques, finances, technologies, matériaux, migrations. Ces flux ont créé un nouvel épisode de la success story Moderne. Dans le champ des arts plastiques, cet allerretour a largement contribué à l’éclosion d’artistes de grandes qualités en provenance d’aires culturelles jusque-là complètement sous-estimées par l’Occident : la Chine, l’Inde, l’Asie du Sud-Est, le Moyen-Orient, certains pays d’Afrique… Nous répétions quasiment trois siècles plus tard ce qu’avaient vécu les contemporains de Charles Perrault, à deux exceptions près : notre propre mémoire joue aujourd’hui le rôle interprété par la Grèce antique au XVIIe siècle, et le temps s’est raccourci : la lenteur de la lettre de change a très largement perdu le match qui l’opposait à la simultanéité d’Internet. Mais si le dialogue s’est opéré si facilement, c’est d’abord parce que ces artistes venus d’«ailleurs», et qui auraient pu légitimement contester l’entreprise moderniste menée de longue date par l’Occident colonial et se replier sur leur «identité», ont, au contraire, choisi d’adopter le Moderne pour en modifier les règles et en élargir les couleurs et les contours4.

Par conséquent le Moderne d’aujourd’hui est un moderne élargi mais inachevé, qui ne croit plus en ses promesses de bonheur. Nous ne sommes pas seulement Modernes, nous sommes les uns et les autres, tour à tour ou simultanément néomodernes, altermodernes, pro ou antimodernes, folkmodernes ou encore modernes tardifs… Nous avons quitté l’aprèsmoderne (postmoderne) au profit d’un moderne élargi, inédit, un plus-que-Moderne, qui, à la manière des objets connectés,
s’enrichit de contours indistincts aux confins vastes et imprécis. Bref, nous sommes Modernes sans l’être, ou plutôt «Modernes
élargis», et c’est ce qui caractérise la condition de l’oeuvre aujourd’hui. Et si pour certains, le terme Moderne conserve encore un caractère vague et désuet, le récit qui le porte est lui, en revanche, radicalement et délibérément actuel. Or, nous savons que le Récit – petit ou grand – est le nouvel Universel qui régit toutes nos relations sociales et culturelles.  Par conséquent, le Moderne est bien la condition du contemporain présent et contingent. Il en est tout à la fois la base, la mémoire et l’ombre portée. Par conséquent, faire le récit du Moderne à l’occasion de cette 13e édition de la Biennale de Lyon, c’est écrire l’histoire du contemporain. C’est ce à quoi nous nous attelons passionnément.

L’édition 2015 parcourt tout l’espace de la Métropole de Lyon : ce sont des expositions, mais aussi des résidences d’artistes, des parcours dans la ville, dans des boutiques et des restaurants, dans des appartements privés. Ce sont des débats, des conférences, des performances, des collaborations avec plusieurs villes, avec le Musée Africain de Lyon, avec l’URDLA. Ce sont plus de soixantedix oeuvres de la collection du Musée d’art contemporain présentées dans plus de dix expositions… C’est, à la Fondation Bullukian, une histoire de Veduta, l’école de l’amateur, avec une exposition intitulée Copie conforme… moderne, et des oeuvres de Dan Graham, Hiroshi Sugimoto, Robert Filliou, Yona Friedman… et ce sont plus de 200 manifestations dans la Région Rhône-Alpes, avec 15 focus.
La Biennale 2015 vous invite par conséquent à parcourir en tous sens les chemins de la création contemporaine, des plus empruntés aux plus secrets. La randonnée est exceptionnelle, détonante, inquiétante quelquefois, mais irrémédiablement poétique et plus-que-créative. Rien d’étonnant à cela, puisqu’il s’agit de notre vie moderne.

 

1 00’s, l’histoire d’une décennie qui n’est pas encore nommée, 19 septembre 2007 – 6 janvier 2008
2 Jean-Paul Demoule, Mais où sont passés les Indo-Européens ? Le mythe d’origine de l’Occident, La Librairie du XXIe siècle, Paris, 2014
3 Bruno Latour, Nous n’avons jamais été modernes. Essai d’anthropologie symétrique, La découverte, Paris, 1991

4 Daryush Shayegan, La Conscience métisse, Albin Michel, Paris, 2012, p. 16 : «Il faut faire l’apprentissage d’une modernité dont nous sommes les hôtes non conviés […] Nos créations ne peuvent “s’actualiser” qu’en passant par le prisme de la modernité».

© Blaise Adilon



Galerie
La vie moderne 125 photos
1/0

© Blaise Adilon

Hannah Hurtzig
Night Lessons 2 - Création Biennale 2015
La vie moderne | La Sucrière
2/0

© Blaise Adilon

Hannah Hurtzig
Night Lessons 2 - Création Biennale 2015
La vie moderne | La Sucrière
3/0

© Blaise Adilon

Miguel Angel Rios
The Ghost of Modernity Lixiviados - 2012
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
4/0

© Blaise Adilon

Miguel Angel Rios
The Ghost of Modernity Lixiviados - 2012
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
5/0

© Blaise Adilon

Miguel Angel Rios
The Ghost of Modernity Lixiviados - 2012
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
6/0

© Cyprien GAILLARD Soundtrack © BLACK MAN’S WORLD Performed by Alton Ellis, (P) 1970 Sanctuary Records Ltd., a BMG Company, Courtesy of BMG Rights Management GmbH Written and composed by Alton N. Ellis, published by Haka Taka Music, Courtesy of Melodie de

Cyprien Gaillard
Nightlife - 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
7/0

© Cyprien GAILLARD Soundtrack © BLACK MAN’S WORLD Performed by Alton Ellis, (P) 1970 Sanctuary Records Ltd., a BMG Company, Courtesy of BMG Rights Management GmbH Written and composed by Alton N. Ellis, published by Haka Taka Music, Courtesy of Melodie de

Cyprien Gaillard
Nightlife - 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
8/0

© Cyprien GAILLARDSoundtrack © BLACK MAN’S WORLD Performed by Alton Ellis, (P) 1970 Sanctuary Records Ltd., a BMG Company, Courtesy of BMG Rights Management GmbH Written and composed by Alton N. Ellis, published by Haka Taka Music, Courtesy of Melodie der

Cyprien Gaillard
Nightlife - 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
9/0

© Blaise Adilon

Lai Chih-Sheng
Border_Lyon - 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
10/0

© Blaise Adilon

Lai Chih-Sheng
Border_Lyon - 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
11/0

Emmanuelle Lainé
il parait que le fond de l’être est en train de changer ? - Création Biennale 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
12/0

Emmanuelle Lainé
il parait que le fond de l’être est en train de changer ? - Création Biennale 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
13/0

© Blaise Adilon

Jon Rafman
Nine Eyes of Google Street View - 2014
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
14/0

© Blaise Adilon

Jon Rafman
Nine Eyes of Google Street View - 2014
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
15/0

© Blaise Adilon

David Shrigley
Start/Finish - 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
16/0

© Blaise Adilon

David Shrigley
Start/Finish - 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
17/0

© Blaise Adilon

David Shrigley
Start/Finish - 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
18/0

© Blaise Adilon

T.J. Wilcox
In the Air - 2013-Création Biennale 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
19/0

© Blaise Adilon

T.J. Wilcox
In the Air - 2013-Création Biennale 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
20/0

© Blaise Adilon

T.J. Wilcox
In the Air - 2013-Création Biennale 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
21/0

© Blaise Adilon

T.J. Wilcox
In the Air - 2013-Création Biennale 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
22/0

© Blaise Adilon

T.J. Wilcox
In the Air - 2013-Création Biennale 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
23/0

© Blaise Adilon

T.J. Wilcox
In the Air - 2013-Création Biennale 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
24/0

© Blaise Adilon

T.J. Wilcox
In the Air - 2013-Création Biennale 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
25/0

© Fabien Giraud / Raphaël Siboni

Fabien Giraud & Raphaël Siboni
La Mémoire de masse - Création Biennale 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
26/0

© Fabien Giraud / Raphaël Siboni

Fabien Giraud & Raphaël Siboni
La Mémoire de masse - Création Biennale 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
27/0

© Fabien Giraud / Raphaël Siboni

Fabien Giraud & Raphaël Siboni
La Mémoire de masse - Création Biennale 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
28/0

© Blaise Adilon

Kader Attia
Les oxymores de la Raison / Reason's oxymoron - Création Biennale 2015
La vie moderne | La Sucrière
29/0

© Blaise Adilon

Kader Attia
Les oxymores de la Raison / Reason's oxymoron - Création Biennale 2015
La vie moderne | La Sucrière
30/0

© Blaise Adilon

Kader Attia
Traditional Repair, Immaterial Injury - Création Biennale 2015
La vie moderne | La Sucrière
31/0

© Blaise Adilon

Kader Attia
Traditional Repair, Immaterial Injury - Création Biennale 2015
La vie moderne | La Sucrière
32/0

© Blaise Adilon

Kader Attia
Traditional Repair, Immaterial Injury - Création Biennale 2015
La vie moderne | La Sucrière
33/0

© Blaise Adilon

Kader Attia
Traditional Repair, Immaterial Injury - Création Biennale 2015
La vie moderne | La Sucrière
34/0

© Blaise Adilon

Hicham Berrada
Mesk-ellil -
La vie moderne | La Sucrière
35/0

© Blaise Adilon

Hicham Berrada
Mesk-ellil -
La vie moderne | La Sucrière
36/0

© Blaise Adilon

Hicham Berrada
Mesk-ellil -
La vie moderne | La Sucrière
37/0

Alex Da Corte
Taut Eye Tau - Création Biennale 2015
La vie moderne | La Sucrière
38/0

© Blaise Adilon

Alex Da Corte
Taut Eye Tau - Création Biennale 2015
La vie moderne | La Sucrière
39/0

© Blaise Adilon

Magdi Mostafa
Surface de diffusion spectrale - 2014
La vie moderne | La Sucrière
40/0

© Blaise Adilon

Magdi Mostafa
Surface de diffusion spectrale - 2014
La vie moderne | La Sucrière
41/0

© Blaise Adilon

Magdi Mostafa
Surface de diffusion spectrale - 2014
La vie moderne | La Sucrière
42/0

Ahmet Öğüt
Workers taking over the factory - 2015
La vie moderne | La Sucrière
43/0

© Blaise Adilon

Ahmet Öğüt
Workers taking over the factory - 2015
La vie moderne | La Sucrière
44/0

© Blaise Adilon

Ahmet Öğüt
Workers taking over the factory - 2015
La vie moderne | La Sucrière
45/0

© Blaise Adilon

Camille Blatrix
La liberté, l'amour, la vitesse - Création Biennale 2015
La vie moderne | La Sucrière
46/0

© Blaise Adilon

Camille Blatrix
La liberté, l'amour, la vitesse - Création Biennale 2015
La vie moderne | La Sucrière
47/0

© Blaise Adilon

Céleste Boursier-Mougenot
aura - Création Biennale 2015
La vie moderne | La Sucrière
48/0

© Blaise Adilon

Céleste Boursier-Mougenot
aura - Création Biennale 2015
La vie moderne | La Sucrière
49/0

© Blaise Adilon

Céleste Boursier-Mougenot
aura - Création Biennale 2015
La vie moderne | La Sucrière
50/0

© Blaise Adilon

Sammy Baloji
Hunting & Collecting - Création Biennale 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
51/0

© Blaise Adilon

Sammy Baloji
Hunting & Collecting - Création Biennale 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
52/0

© Blaise Adilon

Nguyen Trinh Thi
Landscape Series #1 - 2013
La vie moderne | La Sucrière
53/0

© Blaise Adilon

Nguyen Trinh Thi
Landscape Series #1 - 2013
La vie moderne | La Sucrière
54/0

© Blaise Adilon

Nguyen Trinh Thi
Landscape Series #1 - 2013
La vie moderne | La Sucrière
55/0

© Blaise Adilon

Otobong Nkanga
Wetin You Go Do? - Création Biennale 2015
La vie moderne | La Sucrière
56/0

© Blaise Adilon

Otobong Nkanga
Wetin You Go Do? - Création Biennale 2015
La vie moderne | La Sucrière
57/0

© Blaise Adilon

Otobong Nkanga
Wetin You Go Do? - Création Biennale 2015
La vie moderne | La Sucrière
58/0

© Blaise Adilon

Anna Ostoya
Red, Blue, Yellow - Création Biennale 2015
La vie moderne | La Sucrière
59/0

© Blaise Adilon

Julien Prévieux
Petite anthologie de la triche - Création Biennale 2015
La vie moderne | La Sucrière
60/0

Julien Prévieux
Petite anthologie de la triche - Création Biennale 2015
La vie moderne | La Sucrière
61/0

© Blaise Adilon

Marinella Senatore
The Word Community Feels Good - Création Biennale 2015
La vie moderne | La Sucrière
62/0

© Blaise Adilon

Marinella Senatore
The Word Community Feels Good - Création Biennale 2015
La vie moderne | La Sucrière
63/0

© Blaise Adilon

Marinella Senatore
The Word Community Feels Good - Création Biennale 2015
La vie moderne | La Sucrière
64/0

© Blaise Adilon

Jessica Diamond
Le Vin Avant La Roue (gauche) - The Modern World (droite) - Création Biennale 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
65/0

© Blaise Adilon

George Condo
Zombie Modernism - Création Biennale 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
66/0

© Blaise Adilon

Mohamed Bourouissa
Unknown#18 - 2014-2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
67/0

© Blaise Adilon

Marina Pinsky
Sun Valley - 2013
La vie moderne | La Sucrière
68/0

© Blaise Adilon

Michael Armitage
Lucy - 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
69/0

© Blaise Adilon

Michel Blazy
Pull over time - Création Biennale 2015
La vie moderne | La Sucrière
70/0

© Blaise Adilon

Michel Blazy
Pull over time - Création Biennale 2015
La vie moderne | La Sucrière
71/0

© Blaise Adilon

Michel Blazy
Pull over time - Création Biennale 2015
La vie moderne | La Sucrière
72/0

© Blaise Adilon

Cameron Jamie
Front Lawn Funerals and Cemeteries - 1984-en cours
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
73/0

© Blaise Adilon

Cameron Jamie
Front Lawn Funerals and Cemeteries - 1984-en cours
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
74/0

© Blaise Adilon

Cameron Jamie
Front Lawn Funerals and Cemeteries - 1984-en cours
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
75/0

© Blaise Adilon

Laura Lamiel
Chambre de capture : Figure A - Création Biennale 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
76/0

© Blaise Adilon

Ed Ruscha
Gators -
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
77/0

© Blaise Adilon

Avery Singer
Dancers around an Effigy to Modernism - 2013
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
78/0

Arseny Zhilyaev
The Aesthetic Complex of the Post-Sonet Oligarchy Period - 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
79/0

Arseny Zhilyaev
The Aesthetic Complex of the Post-Sonet Oligarchy Period - 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
80/0

© Blaise Adilon

Arseny Zhilyaev
The Aesthetic Complex of the Post-Sonet Oligarchy Period - 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
81/0

Haegue Yang
Sol LeWitt Upside Down – Structure with Three Towers, Expanded 23 Times, Split in Three - 2015
La vie moderne | La Sucrière
82/0

Haegue Yang
Sol LeWitt Upside Down – Structure with Three Towers, Expanded 23 Times, Split in Three - 2015
La vie moderne | La Sucrière
83/0

© Blaise Adilon

Haegue Yang
Sol LeWitt Upside Down – Structure with Three Towers, Expanded 23 Times, Split in Three - 2015
La vie moderne | La Sucrière
84/0

© Blaise Adilon

Yto Barrada
Cabane de Lauriers, Fig. 2, (Oleander Summer Shed), Sidi Mghai - 2009
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
85/0

© Blaise Adilon

Yto Barrada
Plumber assemblage, Fig. 7 Tanger - 2014
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
86/0

© Blaise Adilon

Thomas Eggerer
Waterworld - Création Biennale 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
87/0

© Blaise Adilon

Nina Beier
13 oeuvres de Nina Beier -
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
88/0

© Blaise Adilon

Nina Beier
13 oeuvres de Nina Beier -
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
89/0

© Blaise Adilon

Nina Beier
13 oeuvres de Nina Beier -
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
90/0

© Blaise Adilon

Johannes Kahrs
Untitled (monkey man) - 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
91/0

© Blaise Adilon

Katja Novitskova
Approximation (planet Mars HD) et Bannini Dodoli de Luxe Grey - Création Biennale 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
92/0

© Blaise Adilon

Katja Novitskova
Discover and Grow jumperoo ; Approximation (enzyme) ; Bannini Dodoli de Luxe Grey - Création Biennale 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
93/0

© Blaise Adilon

Lucie Stahl
Asphalt Jungle - Création Biennale 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
94/0

© Blaise Adilon

Lucie Stahl
Identity et Legacy - 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
95/0

Cecilia Bengolea & Jeremy Deller
Rhythmasspoetry - Création Biennale 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
96/0

Cecilia Bengolea & Jeremy Deller
Rhythmasspoetry - Création Biennale 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
97/0

Cecilia Bengolea & Jeremy Deller
Rhythmasspoetry - Création Biennale 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
98/0

© Blaise Adilon

Cecilia Bengolea & Jeremy Deller
Rhythmasspoetry - Création Biennale 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
99/0

© Blaise Adilon

Guan Xiao
Tumbling Glory et Rolling Beating - 2015
La vie moderne | La Sucrière
100/0

© Blaise Adilon

Nina Canell
Mid-Sentence - 2015
La vie moderne | La Sucrière
101/0

© Blaise Adilon

Nina Canell
Mid-Sentence - 2015
La vie moderne | La Sucrière
102/0

© Blaise Adilon

Nina Canell
Mid-Sentence - 2015
La vie moderne | La Sucrière
103/0

© Blaise Adilon

Anthea Hamilton
Kar-a-sutra - 2015
La vie moderne | La Sucrière
104/0

© Blaise Adilon

Anthea Hamilton
Kar-a-sutra - 2015
La vie moderne | La Sucrière
105/0

© Blaise Adilon

Liu Wei
Enigma - 2014
La vie moderne | La Sucrière
106/0

© Blaise Adilon

Liu Wei
Enigma - 2014
La vie moderne | La Sucrière
107/0

© Blaise Adilon

Liu Wei
Enigma - 2014
La vie moderne | La Sucrière
108/0

© Blaise Adilon

Andreas Lolis
Permanent Residence - Création Biennale 2015
La vie moderne | La Sucrière
109/0

© Blaise Adilon

Andreas Lolis
Permanent Residence - Création Biennale 2015
La vie moderne | La Sucrière
110/0

© Blaise Adilon

Andreas Lolis
Permanent Residence - Création Biennale 2015
La vie moderne | La Sucrière
111/0

© Blaise Adilon

Daniel Naudé
Africanis 20. Petrusville, Northern Cape - 19 April, 2011
La vie moderne | La Sucrière
112/0

© Blaise Adilon

Tony Oursler
“Weak-classifers” - Création Biennale 2015
La vie moderne | La Sucrière
113/0

© Blaise Adilon

Tony Oursler
“Weak-classifers” - Création Biennale 2015
La vie moderne | La Sucrière
114/0

© Blaise Adilon

Tony Oursler
“Weak-classifers” - Création Biennale 2015
La vie moderne | La Sucrière
115/0

© Blaise Adilon

Tony Oursler
“Weak-classifers” - Création Biennale 2015
La vie moderne | La Sucrière
116/0

© Blaise Adilon

Klaus Weber
emergency blanket - Création Biennale 2015
La vie moderne | La Sucrière
117/0

© Blaise Adilon

Simon Denny
The personnal effects of Kim Dotcom - 2014
La vie moderne | La Sucrière
118/0

© Blaise Adilon

Simon Denny
The personnal effects of Kim Dotcom - 2014
La vie moderne | La Sucrière
119/0

© Blaise Adilon

Simon Denny
The personnal effects of Kim Dotcom - 2014
La vie moderne | La Sucrière
120/0

© Blaise Adilon

Cameron Jamie
Toutes les oeuvres - 2014; 2015
La vie moderne | La Sucrière
121/0

© Blaise Adilon

Cameron Jamie
Toutes les oeuvres - 2014; 2015
La vie moderne | La Sucrière
122/0

© Blaise Adilon

Tatiana Trouvé
Les œuvres de Tatiana Trouvé -
La vie moderne | La Sucrière
123/0

© Blaise Adilon

Tatiana Trouvé
Les œuvres de Tatiana Trouvé -
La vie moderne | La Sucrière
124/0

© Blaise Adilon

Tatiana Trouvé
Les œuvres de Tatiana Trouvé -
La vie moderne | La Sucrière
125/0

© Blaise Adilon

George Osodi
HRM Benjamin Ikenchuku Keaborekuzi 1, Dein of Agbor - 2012
La vie moderne | La Sucrière