Anna Maria Maiolino

Portrait

Née en 1942 à Scalea (Italie), vit et travaille à São Paulo (Brésil)

Le sol est recouvert de 70 douzaines d’oeufs dispersés, en un désordre organisé permettant le passage du spectateur. Entrevidas (1981) d’Anna Maria Maiolino explore littéralement l’expression « marcher sur des oeufs ». Son travail polymorphe et transversal met en oeuvre la problématique du corps comme métaphore d’une permanente invention de la vie, comme lieu d’une subjectivité féminine mais aussi d’une certaine fragilité du pays puisque la démocratie vient seulement de renaître au Brésil après la dictature.

 

©DR

 

INSCRIVEZ-VOUS !

Abonnez-vous à la newsletter et restez connecté à la Biennale