Apichatpong Weerasethakul

Portrait

Né en 1970 à Bangkok (Thaïlande), vit et travaille à Chiang Mai (Thaïlande)

 

The Vapor of Melancholy, 2014

Power Boy (From For Tomorrow For Tonight), 2011

Tout en captant les flux et pulsations frénétiques de ce monde électrique, Apichatpong Weerasethakul, cinéaste et plasticien thaïlandais lauréat de la Palme d’Or à Cannes en 2010, nous emmène au plus profond de la nuit, dans les profondeurs d’une terre peuplée de fantômes et d’apparitions. Les échos des conflits poli­tiques d’un pays si près du gouffre font jaillir l’onirisme et la puissance d’un territoire aux confins de la réalité et du rêve, de l’obscurité et de la lumière – un refuge à partir duquel un autre monde peut être imaginé. « Le cinéma est créateur d’une vie surréelle », écrivait Apollinaire en 1909, et on peut constater combien l'oeuvre d’Apichatpong Weerasethakul donne forme à des présences énigmatiques qui tentent de conserver, dans une forme qui flirte avec l’évanescence, une image vivante de choses vouées à disparaître, ou à renaître. 

Ici, The Vapor of Melancholy montre le compagnon de l’artiste, au lit, comme cerné par une explosion de feux d’artifice. Power Boy (From For Tomorrow For Tonight) est tiré du film du même titre et montre, au loin, un jeune homme qui semble s’être enroulé dans une guirlande lumineuse, comme si l’intoxication de la lumière avait rejoint le royaume du rêve.

Avec le soutien de Kurimanzutto, Mexico City et Anthony Reynolds Gallery, Londres

 

©DR

 

INSCRIVEZ-VOUS !

Abonnez-vous à la newsletter et restez connecté à la Biennale