Camille Norment

Portrait

Née en 1970 à Silver Spring (États-Unis), vit et travaille à Oslo (Norvège)

 

Prime, 2016

À travers sa pratique qui mêle installation, sculpture lumineuse, dessin, performance, vidéo et sons, Camille Norment souhaite examiner des phénomènes socio-culturels et leurs contextes de production. Elle cherche à engager le spectateur en tant que participant physique et psychologique et a ainsi créé ainsi une expérience somatique et cognitive. La pièce musicale composée pour son installation Prime mélange et superpose plusieurs registres de vocalises. Le résultat obtenu, atonal plutôt que mélodique, emprunte autant aux chants de gorge tibétains, aux mantras de méditation bouddhique, qu’aux gémissements des choeurs gospel afro-américains. Les vibrations des ondes sonores traversent l’ensemble du corps. Ce dispositif, qui favorise le toucher autant que l’ouïe, laisse ouverte la possibilité d’un moment contemplatif qui sollicite l’acuité de notre écoute. La pièce sonore se transforme progressivement : à certains moments presque douloureuse, harmonieuse à d’autres, sa proximité physique maintient son intensité. Selon les mots de l’artiste, « le corps est un lieu où convergent dif­férentes formes de savoir. Ce savoir est la manifestation des informations récoltées par le corps, consciemment ou non, à travers l’appréhension que permettent les expériences sensorielles, créant ainsi nos propres espaces de savoir sensoriel. »

 

 

OCA

Avec le soutien de Office for Contemporary Art Norway

 

Ambassade Niva2 Fransk

Avec le soutien de l’Ambassade Royale de Norvège 

 

 

©OCA / Herman Dreyer

 

INSCRIVEZ-VOUS !

Abonnez-vous à la newsletter et restez connecté à la Biennale