Julien Discrit

Portrait

Né en 1978 à Épernay (France), vit et travaille à Paris (France)

67/76, 2017

 

67/76 prend comme sujet et décor l’ancien site d’« Expo 67 » à Montréal, et en particulier le dôme géodésique dessiné pour l’occasion par Buckminster Fuller. La genèse du projet repose sur une exploration physique et iconographique de cette manifestation qui a marqué à jamais la ville de Montréal et l’imaginaire de ses habitants : l’Exposition universelle de 1967, intitulée « Terre des Hommes ». Le projet se veut à l’image d’une parenthèse temporelle, entre l’année 1967 – celle de l’in­auguration de l’Expo et du dôme géodésique de Fuller –, et 1976 où eut lieu un évènement majeur : l’incendie et la destruction partielle de ce même dôme. Parenthèse temporelle, historique, mais aussi sociale et politique, au travers des questionnements soulevés par l’Expo. Centré autour d’une « reconstitution » de cet incendie, le film a pour but de mettre en relief les enjeux qui se sont fait jour au tournant des années 60 et 70 : mode de vie, rapport à notre environnement et à la Nature en général. Ces différents enjeux, Buckminster Fuller les a cités dans un texte intitulé Manuel d’instruction pour le vaisseau-spatial Terre, qu’il a rédigé en 1967 et qui demeure d’une incroyable actualité tant il semble annoncer les défis auxquels nous sommes aujourd’hui confrontés.

 

Œuvre produite avec le soutien de la Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques.

Avec le soutien du Centre National des Arts Plastiques

Cnap

 

et le soutien de Lafayette Anticipations – Fonds de dotation Famille Moulin, Paris.

Lafayette

 

©Olivia Grandperrin

oeuvre

Julien Discrit

 

INSCRIVEZ-VOUS !

Abonnez-vous à la newsletter et restez connecté à la Biennale