Laurie Anderson

Portrait

Née en 1947 à Glenn Ellyn (États-Unis), où elle vit et travaille

Plasticienne et musicienne, Laurie Anderson combine, tour à tour ou simultanément, l’art de la scène, le langage, l’électronique et l’objet. Dans les années 70, Laurie Anderson enferme son propre journal dans une boîte de bois et de verre, créant ainsi Windbook (1974). Un système de soufflerie tourne inlassablement les pages et conduit le lecteur d’une histoire à l’autre au gré du vent, sans jamais s’arrêter sur un épisode précis. L’air alterne d’un côté à l’autre, inversant parfois un sens de lecture que l’on maîtrise d’autant moins. Le spectateur-lecteur n’a alors d’autre solution que l’aléatoire pour reconnaître des objets qui habitent l’univers de l’artiste : le souffle brise le rythme continu du journal tandis que l’histoire reste insaisissable. 

Collection macLYON

 

©Canal Street Communications

 

INSCRIVEZ-VOUS !

Abonnez-vous à la newsletter et restez connecté à la Biennale