Marco Godinho

Portrait

Né en 1978 à Salvaterra de Magos (Portugal), vit et travaille à Paris (France) et à Luxembourg

 

Forever Immigrant, 2017

Untitled (Transparents Flags)#3, 2007-2011

Artiste portugais établi entre la France et le Luxembourg, Marco Godinho interpelle les visiteurs, et ce même avant d’entrer au sein de la Sucrière.

Pour la Biennale d’art contemporain, Marco Godinho réalise une réadaptation de son installation Forever Immigrant. Sur les murs de l’espace d’exposition comme sur la façade extérieure de la Sucrière, l’artiste fait inscrire la marque d’un cachet sur lequel on peut lire « Forever Immigrant ». L’inscription, appliquée au moyen d’un tampon dont le format est similaire à ceux employés dans l’administration, est répétée des milliers de fois. Les empreintes sont juxtaposées ou se superpo­sent, de façon à se confondre et à s’agglomérer les unes aux autres. Le point de vue adopté par les spectateurs permet de percevoir tour à tour l’œuvre comme une multitude ou comme un tout, tandis que ses différentes occurrences spatiales renvoient à la complexité de réalités politiques et humaines : la séparation entre l’intérieur et l’extérieur, la dissolution du singulier dans le collectif ou encore la migration comme un état per­manent des individus, que celui-ci soit choisi ou le plus souvent subi. Soulignant encore la non-appartenance à un territoire donné, Marco Godinho présente le long de la Sucrière, Sans Titre (drapeaux transparents) (2007- 2017), douze drapeaux en organza transparent figurant les douze étoiles du drapeau de l’Union européenne, ainsi qu’une œuvre au macLYON.

 

Written by Water

Le projet Written by Water consiste en une collection de récits invisibles écrits par la mer Méditerranée. Initié en 2013 à la baie de Gibraltar, les cinq cahiers présentés ici sont les traces d’actions réalisées entre 2015 et 2017 à Palerme, Lampedusa, Catane, Taormine et Syracuse. Au cours de ses voyages, l’artiste plonge des cahiers vierges, achetés sur place, dans la mer en laissant chaque page s'imbiber et s’imprégner de la mémoire de l’eau. Véritable bibliothèque d’une écriture de la mer, l’oeuvre de Marco Godinho invite le visiteur à découvrir les traces poétiques de ses pérégrinations aux frontières de la Méditerranée, ces lieux charnières en marge, où différentes tensions sont palpables de part et d’autre.

 

 

Réalisé avec le concours du Fonds culturel national, Luxembourg

Focuna Lux BW 

Avec le soutien de la Fondation Calouste Gulbenkian , Lisbonne

Calouste Gulbenkian Foundation BLK 01

 

©Keong-A Song

 

INSCRIVEZ-VOUS !

Abonnez-vous à la newsletter et restez connecté à la Biennale