Nairy Baghramian

Portrait

Née en 1971 à Isfahan (Iran), vit et travaille à Berlin (Allemagne)

 

Dwindler_Updraft, 2017

En se jouant des récits architecturaux des espaces d’art dans lesquels elle est invitée, Nairy Baghramian questionne le statut de la sculpture et son rôle dans la scénographie institutionnelle. Ses sculptures sont tou­jours volontairement référencées : du langage formel du minimalisme en passant par la juxtaposition surréaliste ou la décoration d’intérieur, elle se joue des rapports délicats qui se créent entre divers éléments que rien ne devrait associer. Pour la Biennale, Nairy Baghramian a souhaité présenter Dwindler_Updraft (de dwindler : allant diminuant, et de updraft, courant ascendant), mystérieuse sculpture aux allures de tuyau qui rappelle aussi bien une armature médicale qu’un toboggan aquatique. Posée contre une colonne, Dwindler_Updraft est si soigneusement construite qu’elle semble pensée pour le lieu ; le reflet bleuté du plastique se mêle à la couleur métalliques des armatures, comme la prothèse évanescente du bâtiment industriel qu’elle investit avec une discrétion teintée d’ambiguïté.

 

INSCRIVEZ-VOUS !

Abonnez-vous à la newsletter et restez connecté à la Biennale