Rivane Neuenschwander

Portrait

Née en 1967 à Belo Horizonte (Brésil), vit et travaille à Londres (Angleterre)

Les dispositifs de l’artiste Rivane Neuenschwander font souvent appel à la participation du public. Ils peuvent être lus comme des jeux ou comme des expériences, avec ce que cela implique de variables possibles, d’hypothèses à vérifier, de hasard et d’empirisme. Les matériaux qu’elle choisit d’employer sont modestes et légers, à l’image des combinaisons sociales souples qui s’agencent spontanément autour de ses oeuvres.

 

Bataille, 2017

L’installation Bataille de l’artiste brésilienne Rivane Neuenschwander, créée pour la Biennale, conjugue l’héritage du Repente nordestino, pratique poétique historique du Nordeste, et de la poésie concrète brésilienne qui, dès les années 1950 avec Augusto do Campos, s’affranchit de la syntaxe de la phrase pour envisager le poème comme un « objet sensible », à l’usage des mots chez les Situationnistes qui transfor­ment l’espace urbain en un théâtre de l’errance et de la contestation politique. Rivane Neuenschwander explore le sens de mots issus de banderoles et pancartes des manifestations, du Brésil à Lyon. Des slogans d’insur­rection, de liberté, de résistance, d’utopie ou de justice. Ces mots transposés sur des étiquettes – telles celles qui griffent les marques des vêtements – forment un lexique qui s’échappe de l’espace de la révolte collective pour devenir un alphabet poétique intimiste que chaque visiteur peut recomposer, transporter en les épinglant sur ses vêtements et se faire, à son tour, le messager d’une poésie engagée. L'artiste poursuit son œuvre à Lyon avec la collaboration de jeunes, d'écoles et de lycées, dans le cadre de la plateforme Veduta.

 

Paris2 Azul

Avec le soutien de l'Ambassade du Brésil

©DR

 

INSCRIVEZ-VOUS !

Abonnez-vous à la newsletter et restez connecté à la Biennale