Centre hospitalier Saint Joseph Saint Luc

Adresse

20 Quai Claude Bernard

69007, Lyon

Site internet

Comment y aller

événements

La maison de verre

La maison de verre est une exposition qui réunit Guillaume Perez et Simon Feydieu dans les espaces intermédiaires du Centre hospitalier Saint Joseph Saint Luc.

Le projet de Guillaume Perez consiste en un ensemble d’images, peinture et dessins directement conçus pour le bâtiment. Les espaces choisis sont au cœur de l’établissement, son escaliers, ses placettes, sa terrasse. Les œuvres se fondent dans l’architecture, accompagnent la vie des usagers et soulignent les particularités esthétique du Centre Hospitalier, les trames, les lignes qui rythment son architecture. Directement inspirés par la première construction d’habitation en verre de l’histoire, commande d’un médecin du milieu du XX siècle, les motifs du passé se superposent sur le présent de l’hôpital et imaginent des rapprochements subjectifs, des coïncidences visuelles, structurelles ou anecdotiques pouvant lier ces deux architectures.

Le projet de Simon Feydieu, « Epigraphe», communique sur la période de travaux du bâtiment, dont la cour anglaise lui sert de support. Il s’agit avant tout de rééditer une pratique souvent délaissée en architecture d’après-guerre consistant à communiquer, de manière visible sur la façade d’un bâtiment, la date d’achèvement des travaux (ainsi que le nom de l’architecte). La disparition progressive dans la seconde moitié du XX siècle, des premières pierres / gouttes ou pierres d’angles, traditionnellement sculptées dans la pierre, est remarquablement similaire à celle de la signature et de la datation sur la surface visible des peintures et des sculptures. Le Centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc a une histoire architecturale riche en réaménagement et construction. Hormis les dates qui apparaissent sur la première pierre, située à droite de la façade est, le date d’achèvement des travaux est 2002, le Centre Hospitalier ouvrant ses portes l’année suivante. En mettant l’accent sur la période entre la première pierre et l’achèvement des travaux (ce dernier étant le critère le plus courant pour dater un ouvrage), il s’agit ici de privilégier le processus de construction, s’inscrivant dans une temporalité entre le projet et l’usage de l’ouvrage.

 

Vernissage le jeudi 7 septembre à 18h

Dates

Du ven 8 sept. au dim 7 janv. 2018

 

INSCRIVEZ-VOUS !

Abonnez-vous à la newsletter et restez connecté à la Biennale