Musée des Beaux-Arts de Lyon

Adresse

20 Place des Terreaux

69001, Lyon

Site internet

Comment y aller

événements

Le monde de Fred Deux

Fred Deux

 

Suite à deux donations récentes, une exposition rétrospective consacrée à l’œuvre de Fred Deux est présentée dans les collections modernes. Issu d’une famille ouvrière modeste, Fred Deux a abordé le dessin en autodidacte, notamment suite à la découverte bouleversante de l’œuvre de Paul Klee en 1948. La plupart de ses dessins commence par une tache, à l’encre de  Chine ou en couleurs, qu’il travaille ensuite avec diverses techniques. Son travail s’organise par cycles et par séries, selon un temps en spirale, avec des progressions et des reprises de motifs plus anciens. À ses talents de dessinateur, Fred Deux ajoute ceux d’écrivain et de conteur, documentant et construisant le récit de sa vie.

 

Ouvert de 10h à 18h et vendredi de 10h30 à 18h
Fermé le mardi et les jours fériés (1er et 11 nov., 25 déc., 1er janv.)

 

Fred Deux, Quand la lune boit de l’eau, mine de plomb et encres, 102 x 66 com. Galerie Alain Margaron. © ADAGP, Paris 2017. 

 

Dates

Du mer 20 sept. au lun 8 janv. 2018

Los Modernos : Dialogues France-Mexique

MBA LYON

 

Le Musée des Beaux-Arts de Lyon s’associe au Museo Nacional de Arte de Mexico (MUNAL) pour mettre en regard deux scènes de l’art moderne, à travers les collections du MUNAL de Mexico et du Musée des Beaux-Arts de Lyon, enrichies d’oeuvres prêtées par de prestigieux partenaires européens et mexicains –comme le Musée national d’art moderne (Centre Pompidou), le Musée Picasso de Paris, le Museo de Arte  ontemporaneo Rufino Tamayo de Mexico ou encore plusieurs collections particulières. Une sélection d’oeuvres significatives de l’art français et de l’art mexicain rend compte des échos, des correspondances, des influences qui se sont noués entre les deux scènes, l’une en miroir de l’autre. Elle jette ainsi un jour nouveau sur les chefs-d’oeuvre du Musée des Beaux-Arts de Lyon, sur les leçons des avant-gardes et sur le rayonnement d’un Léger, d’un Matisse et d’un Picasso. 

 

Après son grand succès auprès du public du Museo Nacional de  Arte de Mexico (MUNAL) et du MUSA de Guadalajara, où l’exposition a été vue par plus de 200 000 visiteurs, l’exposition Los Modernos est présentée à Lyon cet automne. Elle  met en regard deux scènes de l’art moderne, à travers les collections du MUNAL de Mexico et du musée des Beaux-Arts de Lyon, enrichies d’oeuvres prêtées par de prestigieux partenaires européens et mexicains – comme le Musée national d’art moderne (Centre Pompidou), le musée Picasso de Paris, le Museo de Arte Contemporaneo Rufino Tamayo de Mexico ou encore plusieurs collections particulières. Une sélection d’oeuvres significatives de l’art français et de l’art mexicain rend compte des échos, des correspondances, des influences qui se sont noués entre les deux scènes, l’une en miroir de l’autre, avec Léger, Picasso, Bacon, Rivera, Siqueiros, Orozco. L’exposition montre la réception féconde des avant-gardes européennes au Mexique et la richesse des liens tissés entre artistes d’une rive à l’autre de l’Atlantique. Elle jette ainsi un jour nouveau sur les chefsd’œuvre du musée des Beaux-Arts de Lyon, sur les leçons des avant-gardes et sur le rayonnement d’un Léger, d’un Matisse et d’un Picasso. À Lyon, l’exposition est enrichie par trois dossiers : le premier concerne Diego Rivera et les liens qu’il a noués avec la scène artistique parisienne, tout particulièrement avec les artistes cubistes. Le deuxième illustrera la fascination exercée par la scène mexicaine sur les artistes, critiques, écrivains, poètes français liés au surréalisme. Le dernier dossier sera consacré à une approche de la photographie mexicaine dans la première moitié du 20e siècle et à des regards croisés entre photographes mexicains, américains et français (Henri Cartier-Bresson, Bernard Plossu). L’exposition présentera également un focus sur le patrimoine mexicain (photographie, cinéma, estampes, objets ethnologiques) dans les collections lyonnaises.

 

Ouvert de 10h à 18h et vendredi de 10h30 à 18h
Fermé le mardi et les jours fériés (1er et 11 nov., 25 déc., 1er janv.)

 

 

Alexeï von Jawlesnky, Tête de femme – Méduse, 1923. © MBA Lyon – Alain Basset

Dates

Du sam 2 déc. au lun 5 mars 2018

Tarif

12€ / 7€ / gratuit

 

INSCRIVEZ-VOUS !

Abonnez-vous à la newsletter et restez connecté à la Biennale