Concours de poésie

Du 13 sept. au 13 oct. 2017

Ecrivez votre sonnet Mondes flottants !

Pour la quatrième année consécutive, Veduta réitère sa collaboration avec Télérama et propose cette fois-ci de mettre à l’honneur les talents des poètes inspirés par les Mondes flottants

 

Mais, à chaque monde ses contraintes ! Nous proposons donc aux participants l’écriture d’un sonnet et qui devra également s’intituler Mondes flottants. Avec ou sans sous-titre, à vous de voir ; avec des rimes qui se croisent ou qui s’embrassent, à votre convenance…

 

Les poèmes seront ensuite étudiés par un jury de professionnels, présidé par l’écrivain et musicien Vincent Delerm. Les poèmes retenus seront lus, récités, chantés, slamés… et publiés dans Télérama en décembre !

 

Lancement Mercredi 13 sept.

Clôture des participations le Vendredi 13 oct. à minuit

Soirée de lecture le Vendredi 15 déc. 2017 (en cours de programmation) pendant la nocturne de la Biennale à la Sucrière

 

Pour participer, envoyez votre poème à l’adresse :

poesie@labiennaledelyon.com

 

L'envoi de votre poème fait foi de participation au concours (pas de formulaire d'inscription à remplir).

Un seul poème par participant sera considéré.

Jury

Vincent Delerm, Président du jury

Thierry Raspail, Directeur artistique de la Biennale de Lyon

Adeline Lepine, Responsable du projet Veduta – Biennale de Lyon

Nathalie Crom, Cheffe du service livre – Télérama

Yasmine Youssi, Rédactrice en chef bimédia (arts, cinéma, livres, musiques, scènes) – Télérama

 

Petit rappel !

Le sonnet est un poème de 14 vers, composé de 2 quatrains aux rimes embrassées, suivis de 2 tercets dont les 2 premières rimes sont identiques tandis que les 4 dernières sont embrassées (sonnet italien) ou croisées (sonnet français).

Une rime est dite « embrassée » quand elle est encadrée par une autre, c’est le modèle « ABBA ». Une rime est dite « croisée » (ou alternées) en cas d'alternance deux par deux, c’est le modèle « ABAB ». 

 

Télécharger le règlement

INSCRIVEZ-VOUS !

Abonnez-vous à la newsletter et restez connecté à la Biennale