Eva L’Hoest

Née en 1991 à Liège (Belgique), vit et travaille à Bruxelles (Belgique)

Les vidéos d’Eva L’Hoest nous transportent dans des environnements familiers habités par des matières hybrides et des figures troubles. Les formes transitoires qu’elle crée sont prélevées de la réalité et acquièrent par le biais de différents outils technologiques une texture fluide et une autonomie inquiétante. Dans son installation vidéo, des personnages circulent d’un écran à l’autre, tandis qu’apparaissent successivement des fragments de mémoire captés par une IRM et une intelligence artificielle. Eva L’Hoest a utilisé des fichiers issus de jeux vidéo et d’expériences neuroscientifiques, associés à des images prélevées de la réalité à l’aide de scanners 3D. L’artiste joue ainsi avec les accidents des images virtuelles et les failles des algorithmes pour composer des paysages singuliers où se mêlent les regards de l’homme et des machines.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles – Direction des arts plastiques contemporains
Remerciements : Arnaud Eubelen

Eva L’Hoest, Shitsukan of Objects (détail), 2019. Courtesy de l’artiste, de la Biennale de Lyon 2019 [of the artist, the 2019 Lyon Biennale]. © Blaise Adilon