Gustav Metzger

Né en 1926 à Nuremberg (Allemagne), décédé en 2017 à Londres (Angleterre)

Militant anticapitaliste, pionnier de l’écologie politique, inventeur de l’art « auto-destructif », Gustav Metzger a produit toute sa vie des oeuvres radicales, destinées pour la plupart à se désagréger et à disparaître. Exilé en Angleterre dès 1939, il n’a eu de cesse de rendre compte de la violence de nos sociétés et de la capacité de l’homme à courir à sa propre perte. Mais la destruction chez Gustav Metzger est aussi liée aux conditions de son renouvellement créatif. Dans ses œuvres « auto-créatives », il explore la constante métamorphose d’oeuvres en circuit fermé, dont ses environnements de cristaux liquides, imaginés dès 1966, constituent l’expression la plus connue. Supportive se présente comme la plus importante de ses installations. Sous l’effet de la chaleur, de la lumière et du mouvement, des cristaux liquides placés entre deux plaques de verre en rotation, insérées dans sept projecteurs, génèrent des formes aléatoires sans cesse renouvelées. Ce dispositif immersif plonge le spectateur dans une chorégraphie de lumière et de couleurs, qui ne dure que l’instant d’un regard : une disparition permanente générant constamment de nouvelles formes.

Remerciements : École de Production La Giraudière soutenue par Total Foundation

Gustav Metzger, Supportive, 1966-2011. Collection macLYON © Blaise Adilon