Accueil » l'exposition internationale » Le Peuple qui manque

Le Peuple qui manque

Collectif fondé en 2005 par Kantuta Quiros & Aliocha Imhoff,
basé à Paris (France)

Le peuple qui manque est une plateforme curatoriale qui œuvre entre art contemporain et recherche. S’intéressant à la scénographie des savoirs, Aliocha Imhoff et Kantuta Quirós ont demandé pour ce projet à plusieurs philosophes, historiens, poètes, ce qu’il se passerait si au terme d’une révolution écologique on en venait à ouvrir les parlements, à les étendre aux non-humains. Présentée dans un fragment de décor extrait d’un spectacle de Philippe Quesne, cette installation soulève différentes questions : que se passerait-il si les plantes, les pierres, les objets et les animaux entraient officiellement en politique ? Si les États généraux de 1789 se trouvaient actualisés et surgissait un moment de vacillement, non plus seulement contre les privilèges, mais pour un accueil de tous les agents, de la multiplicité des êtres qui habitent le monde ? Quelles seraient alors les procédures, les formes de représentation, de traduction, de citoyenneté ou de souveraineté, de diplomatie ?

Intervenants : Mark Alizart, Yves Citton, Joanne Clavel, Emanuele Coccia, Jacques Demarcq, Marielle Macé, Virginie Maris, Corine Pelluchon, Jacopo Rasmi, Anne Simon, Camille
de Toledo, Sophie Wahnich

Le peuple qui manque, Et que demandent-t-ils ? À y devenir quelque chose, 2019. Courtesy des artistes [of the artists]. © Blaise Adilon