Lee Kit

Né en 1978 à Hong Kong (Chine), vit et travaille à Taipei (Taïwan)

Explorant l’écart entre les choses et leur représentation, entre le personnel et le collectif, le privé et le public, les oeuvres de Lee Kit cherchent à rendre perceptibles des émotions ambiguës échappant à toute description littérale. Des états d’entre-deux sont ainsi explorés à travers l’association de motifs récurrents comme des extraits de films ou de chansons pop, des images publicitaires de visages standardisés, des biens de consommation de masse ou des noms de produits cosmétiques pour la promesse d’intimité qu’ils portent en eux, mais également des représentations de mains, dont l’artiste estime le langage « très honnête » et compréhensible par tous. Son travail s’inscrit à rebours d’une recherche permanente d’efficacité et d’une compétitivité exacerbée infiltrant tant le secteur économique que les relations humaines. En ce sens, les « situations » de Lee Kit évoquent une attitude non productive offrant une expérience du temps apparentée à celle du temps « perdu » ou, en d’autres termes, à « une forme positive de vice ou d’efficacité inefficace – un type d’oeuvre qui ne convient pas au modèle économique dominant ».

Lee Kit, Sketching the Weight of Idleness and Guiltiness (détail), 2019. Courtesy de l’artiste [of the artist]. © Blaise Adilon