Stephen Powers

Né en 1968 à Philadelphie (États-Unis), vit et travaille à New York (États-Unis)

Les immenses peintures de Stephen Powers font parler les murs des façades extérieures des Usines Fagor. C’est sous le pseudonyme ESPO que l’artiste s’est imposé dans le milieu du graffiti au début des années 1980, avant de reprendre son nom pour finalement intervenir dans l’espace public à la manière des peintres en lettres : ses mots graphiques sont alors chargés de poésie et vidés de leur teinte commerciale. L’artiste lacère les paysages urbains en déployant des lettres d’amour anonymes qui dialoguent poétiquement et politiquement avec les contextes dans lesquels il intervient, toujours au contact des communautés invisibles qui y vivent.

Stephen Powers, Open Door, 2019. Courtesy de l’artiste, de la Biennale de Lyon 2019 [of the artist, the 2019 Lyon Biennale]. © Adagp, Paris, 2019. Photo : Blaise Adilon