Accueil » l'exposition internationale » Thao-Nguyên Phan

Thao-Nguyên Phan

Née en 1987 à Hô-Chi-Minh-Ville (Vietnam),
vit et travaille à Hô-Chi-Minh-Ville (Vietnam)

Condensant de multiples références à l’histoire, à la littérature et à la philosophie, les oeuvres de Thao Nguyen Phan mêlent sans distinction événements réels et récits fictionnels. Ici, l’artiste s’appuie sur un épisode méconnu de l’histoire coloniale entre la France et le Vietnam. À partir de 1917, des travailleurs vietnamiens furent envoyés en France pour laquer dans des conditions sordides des hélices destinées aux avions de l’armée française. Sous l’égide de la Société pour l’Expansion Française en Extrême-Orient, la Tonkilaque fut employée pendant une dizaine d’années à des fins militaires. Une aquarelle sur soie représente des fragments imaginés de cette histoire réelle. Au-dessus, une hélice d’avion de l’armée française de 1923 recouverte de cette laque anime des arbalètes vietnamiennes, elles aussi laquées, en collaboration avec l’artiste Dinh Van Son, suivant différentes techniques. Ces arbalètes sont inspirées du conte vietnamien L’Arbalète magique : une tragique histoire d’amour romantique, relatée dans une lettre de 1659 du catéchiste Bento Thien – un des premiers documents attestant de l’usage de l’écriture romanisée du vietnamien. Magical Bow (Lacquered Time) poursuit les recherches de l’artiste sur l’exploitation du travail humain et des ressources naturelles en brouillant les références géographiques et temporelles.

Avec le concours de Brochier Soieries et l’aimable collaboration du Musée Paulin Ratier

Remerciements : Pierre-
Michel Decombeix, Dinh Van Son

Thảo-Nguyên Phan, Magical Bow (Lacquered Time), détail, 2019. Courtesy de l’artiste [of the artist]. © Blaise Adilon