Accueil » Expositions » Expositions associées » Fondation Bullukian

Fondation Bullukian

JÉRÉMY GOBÉ et ANDREA MASTROVITO

Commissariat : Fanny Robin, directrice artistique de la Fondation

La Fondation Bullukian soutient la création qui se déploie dans la complexité des rencontres entre artistes et scientifiques. Son centre d’art, situé place Bellecour en plein cœur de Lyon, participe à l’émergence de formes inédites et plurielles, propices à une culture en mouvement.
Pour la 15ème édition de la Biennale de Lyon, les artistes Jérémy Gobé et Andrea Mastrovito métamorphosent les différents espaces de la Fondation Bullukian, à travers des projets engagés et immersifs.

Andrea Mastrovito, Vue de l’exposition Le monde est une invention sans futur, 2019. Courtesy de l’ artiste [of the artist]. © Fondation Bullukian – Pauline Roset
Jérémy Gobé, Anthropocène (détail), 2019. Courtesy de l’ artiste [of the artist]. © Fondation Bullukian – Pauline Roset

JÉRÉMY GOBÉ

ANTHROPOCÈNE

Jérémy Gobé place son travail au cœur des enjeux de notre époque. Sa pratique artistique traduit une vision d’un art connecté à la société contemporaine. Suite à une résidence au sein de l’entreprise Saint-Gobain Weber France, Jérémy Gobé crée Anthropocène pour le jardin de la Fondation Bullukian, une œuvre conjuguant art contemporain, science, industrie et développement durable. Jérémy Gobé nous donne à voir un nouvel écosystème vertueux où l’art est tour à tour vecteur de sensibilisation aux défis contemporains et inspirateur de solutions concrètes.
Né en 1986 à Cambrai (France), vit et travaille à Paris (France)

ANDREA MASTROVITO

LE MONDE EST UNE INVENTION SANS FUTUR

Andrea Mastrovito est un artiste dont les œuvres se révèlent aussi bien à travers la pratique du dessin que de la performance, la vidéo, la sculpture et l’installation. À la Fondation Bullukian, l’artiste élabore quatre grandes installations in situ immergeant le spectateur au sein même de l’œuvre. À travers sa réflexion sur le paysage, son déplacement et ses mutations, Andrea Mastrovito propose une relecture du présent caractérisée soit par la mélancolie d’un destin inéluctable, soit par l’enchantement d’une vie qui naît toujours de sa propre destruction.
Né en 1978 à Bergame (Italie), vit et travaille à Bergame (Italie) et New-York (États-Unis)

Andrea Mastrovito, Le Monde Est Une Invention Sans Futur (détail), 2019. Courtesy de l’ artiste [of the artist]. © Fondation Bullukian – Pauline Roset

Infos pratiques

18 sept. 2019 — 5 janv. 2020
Vernissage le mercredi 18 sept. 2019 à 18h30
Horaires :
Mardi au vendredi de 14h à 18h30
Samedi de 13h à 19h

PROLONGATION EXCEPTIONNELLE

Jusqu’au 30 janvier 2020 !

Entrée libre

26, Place Bellecour
69002 Lyon
www.bullukian.com