Accueil » Expositions » Là où les eaux se mêlent » Là où les eaux se mêlent

Là où les eaux se mêlent

Là où les eaux se mêlent : le projet

En écho à la géographie même de Lyon, Là où les eaux se mêlent est le titre, emprunté à un poème de Raymond Carver, de la 15e Biennale d’art contemporain. Elle investit pour la première fois, outre le macLYON et de nombreux lieux associés, les halles désertées des anciennes Usines Fagor, situées au coeur du quartier Gerland. Cet espace en jachère – dont les vestiges (machines oubliées, béances et absences créées par l’usure du temps et par l’action humaine) font coïncider l’ancien monde industriel et les promesses d’un avenir incertain – sera le théâtre d’un système d’échanges politiques, poétiques, esthétiques et écologiques.

Oeuvre d'Isabelle Andriessen
Isabelle Andriessen, Resilient Bodies, 2016 © Isabelle Andriessen

Les artistes

Une cinquantaine d’artistes de toutes générations et nationalités, dans une distribution paritaire, sont invité.e.s à concevoir des œuvres in situ.

© Ayka Lux

L’équipe curatoriale

La Biennale de Lyon confie le commissariat de l’exposition internationale au Palais de Tokyo et à son équipe de curateurs : Adélaïde Blanc, Daria de Beauvais, Yoann Gourmel, Matthieu Lelièvre, Vittoria Matarrese, Claire Moulène et Hugo Vitrani.